Infos utiles
Balisage à suivre

Pour vous orienter sur le terrain, les parcours de Lozère Trail Nature sont équipés de balises directionnelles trail. Sur chaque balise est apposé le/les numéro(s) de parcours à suivre sur leur couleur de difficulté (vert – bleu – rouge – noir).

Le balisage trail est posé de manière régulière, à chaque changement directionnel. Entre deux balises directionnelles trail, suivez le balisage randonnée existant.

Charte du trailer

Km1. Respecter la nature

La sortie course à pied peut laisser des traces sur vos mollets, mais pas sur les sentiers. Rappel de quelques règles de bases :

  • ne rien jeter sur le chemin (une simple pelure d'orange prend 6 mois à se composter, et l'emballage plastique de vos gels presque 100 ans) ;
  • ne rien emporter de ce qui appartient à la nature ;
  • ne jamais s'écarter des chemins balisés ;
  • si besoin, effectuer ses besoins naturels loin des cours d’eau ;
  • montrer l’exemple en récupérant les déchets abandonnés par d’autres (la nature vous en remerciera)
  • respecter les mesures environnementales spécifiques aux zones naturelles traversées (natura 2000, parc national, régional...)

Km 2. Respecter autrui

  • respecter les agriculteurs en refermant systématiquement les barrières ;
  • respecter les autres usagers des sentiers : la nature ne nous appartient pas, nous la partageons.
  • en période de chasse, soyez vigilant, mais pas stressé ;
  • si vous croisez des personnes en difficultés, entraide et solidarité sont les mots clefs ;
  • prévenir la collectivité si un problème est rencontré sur le sentier (mauvais balisage, arbre en travers du chemin..) directement sur la page du parcours (outil "signaler un problème")

Km3. Se respecter

  • bien évaluer son niveau sportif et la difficulté de l'itinéraire avant de partir ;
  • se munir des réserves en eau et nourritures adéquates ;
  • être vigilant lors des passages sur routes ;
  • regarder les prévisions météorologiques, et se vêtir en conséquence ;
  • il est recommandé d'emporter son téléphone portable.
Chenilles processionnaires - précautions à prendre


La chenille processionnaire est une espèce qui vit dans les pins et, à l’arrivée des beaux jours, (généralement en mars-avril), descend des arbres pour s'enterrer dans le sol. Cette chenille est dangereuse pour l’homme car son corps est recouvert de poils urticants qui peuvent entraîner des démangeaisons (et dans des cas plus rares conjonctivites et maux de gorge). Concrètement l’insecte éjecte ses poils dans l’air lorsqu’il se sent menacé.

Si vous apercevez sur le sentier des chenilles, ou des cocons sur les arbres, quelques conseils pour vous protéger :

  • Ne pas toucher les chenilles ni leurs cocons et les approcher le moins possible ;
  • Ne pas remuer ni creuser la terre autour ;

Ponctuellement, certaines itinéraires pourront être fermés si la population de chenilles est jugée trop importante. En cas de suspicion de contact avec les chenilles ou leur nid, il est conseillé de prendre une douche chaude et de changer de vêtements (les laver à l’eau chaude (60°C)). Il n'est pas rare que les démangeaisons surviennent pendant la nuit après la sortie. Ne pas se gratter, et cela finit généralement par partir tout seul (2 à 3 jours). En cas de persistance des symptômes, consulter un médecin.

Les patous ou chiens de protection- Les attitudes à adopter

Le terme de patou désigne à l’origine une race de chien, le Montagne des Pyrénées puis, par extension, tous les chiens destinés à protéger un troupeau ovin ou caprin. Les patous apportent une aide précieuse aux bergers dans la protection des troupeaux contre les attaques de loups et de chiens errants. Il n'est pas rare d'en rencontrer lorsque l'on sillonne les sentiers lozériens.

Voici quelques conseils pour que cette rencontre se passe du mieux possible.

A la vue du troupeau

  • Ralentir son allure et signaler sa présence au chien en parlant fort, chantant ou sifflant...
  • Contourner le troupeau le plus largement possible

A l’approche du chien

  • S'immobiliser face au chien, les bras (et bâtons de trail)le long du corps, en évitant à tout prix de le regarder directement dans les yeux ;
  • Ne pas faire de gestes brusques ou dominateurs, qui risquent de l'effrayer ;
  • Lui laisser le temps d'identifier la personne et d'être rassuré : lui parler, adopter des signes d’apaisement,
  • Ôter tout ce qui pourrait l'empêcher de reconnaître une silhouette et un visage humains : cape de pluie, casquette…
  • Ne pas hésiter à mettre un objet ou un vêtement entre soi et le chien si l'on a peur.
  • Ne surtout pas tenter de caresser ou nourrir un patou, un mouton, ou un agneau, le chien interpréterait cela comme une agression
  • Dès que le chien se calme, poursuivre son chemin doucement tout en restant face à lui. S'il ne se calme pas et que l'on se sent en danger, il ne faut pas insister, il faut reculer lentement, toujours face au chien, et faire demi-tour après quelques mètres.
Un problème ? Signalez-le !

En cas de problème rencontré sur le terrain (absence de balisage, problème d’entretien, problème environnemental...), n’hésitez pas à le signaler grâce à l’outil de signalement disponible sur la page du parcours, sur le site web ou dans l’application mobile. Vous pourrez géolocaliser le problème et envoyer également une photo correspondante. Le gestionnaire de l’Espace sera automatiquement notifié et pourra ainsi vérifier et traiter le problème.

OK
Annuler